France Télécom étudierait activement un rachat de sa filiale belge Mobistar

le 11/05/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L'opérateur réfléchit à l'avenir de sa filiale. Il a démenti hier avoir reçu une offre de fonds d'investissement pour son opérateur belge

France Télécom réfléchit activement à l’avenir de sa filiale belge Mobistar, détenue actuellement à 52,9% via la société ASB. La réflexion pourrait aboutir prochainement au lancement d’une offre de rachat des actionnaires minoritaires, a indiqué une source à L’Agefi. D’autant que si France Télécom passe actuellement en revue son portefeuille d’actifs, «il ne regarde pas simplement la croissance des filiales en question mais aussi leur rentabilité», indique une autre source. Or, malgré un premier trimestre en repli, la société «fonctionne bien opérationnellement».

Alors que Reuters indiquait mardi que des fonds d’investissement, dont KKR et Blackstone, sonderaient actuellement le marché de la dette pour monter une offre de rachat, l’opérateur, qui étudie toutes les pistes, pencherait donc plutôt pour une consolidation totale de sa filiale. La semaine dernière, la direction de France Télécom a d’ailleurs démenti la rumeur d’une cession de Mobistar. Hier, elle a indiqué «n’avoir connaissance d’une quelconque offre de rachat».

Etudié depuis des années, le rachat à 100% de Mobistar permettrait à France Télécom de pouvoir gérer directement sa filiale, actuellement dirigée par un comité exécutif, ce qui lui donne plus d'indépendance. Il permettrait aussi à l’opérateur de faire progressivement basculer le réseau de Mobistar sous la marque Orange. La filiale belge est en effet la seule du groupe en Europe à conserver son nom d’origine. Enfin, d’un point de vue financier, l’opération est dans les cordes de l’opérateur. Avec la hausse d’hier (+3,94%), la capitalisation de Mobistar s’élève à un peu moins de 3,1 milliards d’euros, soit, sans prime, 1,4 milliard pour la partie du capital que France Télécom ne détient pas encore.

Fin avril, les analystes d’Exane BNP Paribas estimaient possible une offre de rachat des actionnaires minoritaires de Mobistar, jugeant le prix de 60 euros par action «réaliste». Elle valait hier 51,6 euros. L’opérateur pourrait reverser aux actionnaires minoritaires une partie du gain fiscal engendré par un rachat. Mobistar dispose en effet d’un milliard d'euros d’actifs fiscaux, dont la valeur nette actualisée est estimée entre 650 et 700 millions d’euros par Exane BNP Paribas, soit 11 euros par action.

A lire aussi