GDF Suez concrétise l'ouverture du capital de sa filiale de transport de gaz naturel

le 15/04/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le groupe gazier va céder 25 % du capital de GRTgaz à un consortium composé de CNP Assurances, la CDC et CDC Infrastucture

L'information courait depuis plusieurs jours, elle a été officiellement confirmée hier soir par les différentes parties : GDF Suez discute de manière «avancée» avec un consortium composé de CNP Assurances, de la Caisse des dépôts et consignations (CDC, actionnaire de référence de l'assureur précité) et de CDC Infrastructure, d'une cession d'un bloc de 25% du capital de GRTgaz, sa filiale de transport de gaz naturel. Une opération qui doit contribuer au désendettement du groupe. Les trois investisseurs ont été appelés à la rescousse, la loi française stipulant que le réseau de gazoducs ne peut être détenu que par des acteurs publics.

La structure, qui gère 32.000 km de canalisations et emploie 3.000 salariés, a enregistré l'an passé un chiffre d'affaires de 1,515 milliard d'euros et un résultat net de 316 millions. Montant de cette opération qui vise à établir «un partenariat de long terme» : 1,11 milliard d'euros. La valorisation se base sur un résultat brut d'exploitation (Ebitda) de 803 millions d'euros en 2010. Le calcul intègre au périmètre les activités allemandes (GRTgaz Deutschland) et autrichiennes (BOG) mais retranche le dividende exceptionnel qui sera versé à GDF Suez avant l'opération et dont le montant n'est pas connu à ce jour.

CNP Assurances assumera la majorité de l'investissement avec une part arrêtée à 55% et chiffrée à 610 millions d'euros. Il sera financé à hauteur de 360 millions d'euros par des fonds propres, le solde de 250 millions l'étant par de la dette. L'impact, dans la perspective de Solvabilité 2, devrait être mesuré, la participation étant considérée comme «stratégique», et donc non soumise à l'exigence de capital cible «intrinsèque» de 49% pour le non-coté. La CDC et CDC Infrastructure hériteront des 45% restants. La répartition entre les deux structures n'a pas été précisée.

«L’entrée d’un partenaire de long terme au capital de GRTgaz s’inscrit dans la stratégie de GDF SUEZ : elle permet de conforter le plan de développement de GRTgaz et de sécuriser un programme d’investissements ambitieux pour les dix prochaines années dans un contexte de fort besoin d’infrastructures en Europe», a commenté Gérard Mestrallet, PDG de GDF Suez, dans un communiqué.

A lire aussi