Les fusions et acquisitions dans les Bric atteignent un record en ce début 2011

le 11/02/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les opérations annoncées en Chine et en Inde ciblent tout particulièrement les entreprises appartenant au secteur technologique

Les opérations de fusions et acquisitions ayant pour cible les entreprises situées dans les «Bric» (Brésil, Russie, Inde et Chine) n’ont jamais connu un début d’année aussi actif. Au cours des cinq premières semaines de 2011, le montant des transactions annoncées dans cette zone a en effet atteint un record de 47,5 milliards de dollars, en progression de 27% par rapport à la même période de 2010, montrent les statistiques de Dealogic (voir graphique).

Ces pays concentrent de surcroît 58% des transactions annoncées dans l’ensemble des pays émergents sur cette période, soit une augmentation de 20 points en un an.

C’est la Chine qui arrive en tête avec plus de 20 milliards de dollars de transactions captées depuis janvier, soit 43% du total de la zone Bric, au plus haut depuis 2007. Le secteur technologique chinois a été particulièrement recherché puisque 55 opérations représentant 3 milliards de dollars y ont été annoncées depuis début janvier, soit le tiers des montants enregistrés dans le secteur IT chinois pour l’ensemble de 2010.

La Russie arrive au second rang avec 13 milliards de dollars sur la période, sept fois plus que l’an dernier à la même époque, suivie du Brésil avec 9,4 milliards.

L’Inde enregistre une contre-performance relative avec seulement 4,6 milliards de dollars d’opérations annoncées, en repli de 7% par rapport à début 2010. On notera que près de 60% du montant des opérations annoncées en Inde porte aussi sur des entreprises du secteur technologique. Un assouplissement attendu de la loi indienne concernant les investissements étrangers dans la finance et la distribution devrait stimuler l’activité dans ces secteurs.

fusions-acquisitions dans les Bric
ZOOM
fusions-acquisitions dans les Bric

A lire aussi