Les trésoriers d’entreprises dans l’incertitude face à l’évolution des changes

le 24/11/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’indicateur AFTE-COE Rexecode sur l’influence des taux de change affiche une très forte volatilité depuis le début de l’année

Si l’indicateur de trésorerie des entreprises publié par l’AFTE et COE Rexecode ne montre pas de grands changements en novembre concernant l’évolution des trésoreries globale et d’exploitation, la dernière livrée de ce baromètre mensuel apporte en revanche des indications intéressantes sur le sentiment des trésoriers vis-à-vis de leur environnement.

Positive le mois dernier, l’opinion sur l’influence de l’euro-dollar a replongé dans le rouge en novembre, traduisant désormais un effet négatif des changes. Cette instabilité ne fait que confirmer celle qui a pu être observée les mois précédents.

Depuis le début de l’année, cet indicateur a en effet fluctué entre -20,3% et 1,1% avec des variations qui ont pu atteindre 18 points sur un seul mois (voir graphique). Alors que les marchés des changes ont connu récemment une volatilité accrue, cette évolution chaotique de l’indicateur reflète bien selon l’étude «les incertitudes qui pèsent sur les tendances profondes des taux de change». Il est vrai que les experts eux-mêmes ont des avis contrastés. Dans le dernier Panel Agefi Changes, les estimations pour l’euro-dollar à 6 mois vont par exemple de 1,26 à 1,45. Dans ce contexte, «les trésoriers réagissent avec retard et parfois avec contretemps aux variations de ces taux de change en fonction de leurs propres anticipations sans doute», constate l’étude.

Les avis sont en revanche plus tranchés sur le pétrole. Malgré la hausse du baril, le solde d’opinions se stabilise à -20%. Signe, selon l’étude, qu’en dépit d’un effet pénalisant, les trésoriers n’anticipaient pas au moment de l’enquête de nouvelle hausse des prix ou que les prix restaient inférieurs aux niveaux budgétés.

A lire aussi