L’irrésistible ascension d’Apple éclipse les résultats d'IBM

le 19/10/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Avec une hausse de 70% de son résultat net à 4,31 milliards de dollars, la marque à la pomme devance le résultat de 3,59 milliards d'IBM

Apple laisse IBM loin derrière. Publiant leurs résultats simultanément, le fabricant de l’iPhone et du Macintosh a enregistré un résultat net en hausse de 70% à 4,31 milliards de dollars sur le trimestre clos fin septembre, alors que les résultats d’IBM ont progressé de seulement 12% en un an à 3,59 milliards de dollars. A 4,31 milliards de dollars, soit 4,64 dollars par action contre un bénéfice net par action (BPA) de 2,77 dollars un an auparavant, la marque à la pomme pulvérise les prévisions du consensus établi par Reuters qui anticipaient un BPA de 4,08 dollars.

Apple devient ainsi le deuxième plus gros générateur de profits dans le secteur des technologies derrière Microsoft mais devant IBM, Hewlett Packard et Intel. Si, à 24,3 milliards de dollars, le chiffre d’affaires d’IBM reste supérieur à celui du fabricant de l’iPhone (à 20,3 milliards), le rythme de croissance est très sensiblement différent. Alors que les ventes d’IBM ont enregistré une hausse modeste de 3% en un an, celles d’Apple se sont envolées de quelque 67%, un niveau très nettement supérieur au consensus Reuters de 18,9 milliards. Il s’agit d’un vrai retournement quand on regarde les résultats des deux sociétés il y a un an: au deuxième trimestre 2009, le résultat net d’Apple était de 1,2 milliard de dollar seulement contre 3,1 milliards dégagés par IBM. D’ailleurs, avec 288 milliards de dollars de capitalisation boursière, Apple s’est même permis l’insolence de détrôner Microsoft dont la valeur de marché est de 223 milliards.

Seul point noir sur le tableau: les ventes de l’iPad, très vivement concurrencé par la version Android de Google, se sont révélées décevantes sur le trimestre écoulé comme le souligne Dan Earnst d'Hudson Square Research «S'il y a un point d'interrogation sur ce trimestre, c'est sur les chiffres de l'iPad». En effet, avec seulement 4,19 millions d'iPad vendus au cours du trimestre (contre 14,1 millions d'iPhones), le titre Apple a plongé de 5,7% à 299,94 dollars après-Bourse. Malgré ce revers relatif sur les ventes de l’iPad, Apple anticipe un BPA de 4,80 dollars pour le trimestre en cours et un chiffre d'affaires de 23 milliards. Le groupe doit également présenter demain la nouvelle version de ses ordinateurs Macintosh dans le but de se lancer à l’assaut de la clientèle des entreprises, jusqu’ici ignorée.

A lire aussi