Faurecia attend plus de 400 millions d’euros de marge opérationnelle

le 19/10/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’équipementier automobile relève une nouvelle fois ses objectifs 2010, fort de la poursuite de la croissance en Asie et en Amérique du Nord

Faurecia confirme son rétablissement en relevant une nouvelle fois ses objectifs 2010. L’équipementier automobile s’appuie sur la poursuite du fort rebond de ses ventes produits en Amérique du Nord et en Asie, mais aussi sur la croissance organique de 21,8% des technologies de contrôle des émissions. Elles représentent désormais 24% des ventes produits, contre 12,8% un an auparavant, grâce à l’intégration d’Emcon depuis le début de l’année.

Faurecia table désormais sur une croissance de 17 à 19 % (à taux de change et périmètre constants) de ses ventes produits contre une progression de 4% annoncée en février dernier, puis relevée de 13 à 16% en juillet. Au troisième trimestre, cette croissance ressortait à 9,2% (+32,4% en données publiées), mais se maintient à 24,7% sur les neuf premiers mois de l’année. Si toutes les zones affichent un ralentissement de leur croissance, elle reste supérieure à 20% partout (+39% en Amérique du Nord et +32% en Asie), hormis en Europe (62% de l’ensemble des ventes produits), où elle recule de 1,6% en organique.

La filiale à 57% de PSA Peugeot Citroën prévient qu’au second semestre la hausse des ventes produits serait limitée de 4 à 6%. Toutefois, l’équipementier anticipait auparavant une fourchette de -2% à +2%. Si l’Europe devrait enregistrer un recul de 3 à 5%, l’Asie devrait maintenir son rythme de croissance, de 28 à 30%, tandis que l’Amérique du Nord afficherait une croissance organique de 22 à 25%.

Pour sa part, l’objectif de marge opérationnelle est relevé au-dessus de 400 millions d’euros, contre plus de 200 millions anticipés en février, puis plus de 340 millions annoncés en juillet. Une bonne nouvelle qui n’est pas encore intégrée par le marché. Pour l’heure, le consensus Bloomberg table sur une marge de 353 millions.

Enfin Faurecia compte dégager plus de 150 millions d’euros de cash flow net. Il n’espérait qu’un cash flow positif en février, puis plus de 100 millions en juillet.

«Ce relèvement de guidance avait déjà été pris en compte dans nos estimations et confirme le rétablissement du groupe», note CM-CIC, toujours à l’achat sur le titre avec un objectif de 23 euros, comme le consensus FactSet.

Après un rebond de 12,5% la semaine dernière, les investisseurs ont pris leurs bénéfices sur le titre Faurecia, en recul hier de 1,82% à 19,16 euros, après avoir touché en début de séance un plus haut de deux ans à 20,28 euros.

A lire aussi