Solutions de trésorerie

Les trésoriers d'entreprise peuvent aussi travailler sur mobile

le 13/11/2014 L'AGEFI Hebdo

La plupart des banques disposent désormais d’une version nomade pour les entreprises, facilitant les instructions de paiement à distance.

Les Banques Populaires ont été les premières à prendre position en lançant, dès juin 2012, l’application « Suite Entreprise Mobile », disponible sous iOS et Androïd. Dans la foulée, Société Générale a inauguré sur ces deux systèmes d’exploitation « l’Appli PRO » pour la clientèle professionnelle, « Sogecash Net Mobile » pour les entreprises françaises et « Sogecash Web Mobile » pour les entreprises internationales. Plus récemment, en juillet, BNP Paribas s’est positionné avec une application iOS « BNP Paribas Entreprises & PME », une version Androïd étant programmée pour la fin de l’année.

En téléchargement gratuit, ces applications mobiles reprennent en général les deux grands types de fonctionnalités déjà présentes sur leurs services de banque en ligne : la consultation des comptes et la possibilité de valider des instructions de paiement. « Sur BNP Paribas Entreprises & PME, les utilisateurs peuvent consulter les soldes comptables et à venir, les relevés détaillés d’opérations, effectuer une recherche avancée d’opérations sur un historique de trois mois..., explique Cécile Desbouis, responsable marketing des services internet et mobile pour les entreprises de BNP Paribas. Elles peuvent par ailleurs valider des remises de virements et de prélèvements télétransmis ou saisis en ligne. » Développée par Turbo, une SSII filiale à 100 % de Banque Populaire, l’application « Suite Entreprise Mobile » de Banque Populaire va, elle, encore plus loin avec une solution multibanques, qui agrège sur un même écran l’ensemble des comptes bancaires détenus par l’entreprise.

Priorité à la sécurité

Pour assurer l’authentification de la personne qui valide un ordre, les banques ont opté pour des stratégies sensiblement différentes. BNP Paribas a choisi de reprendre les mêmes modes d’authentification et de signature que sur l’ordinateur. « Les utilisateurs disposent d’un petit lecteur et d’une carte pour obtenir un mot de passe unique qu’ils saisissent sur PC, mobile ou tablette afin de valider les paiements en toute sécurité », précise Cécile Desbouis. « Suite Entreprise Mobile » s’appuie, elle, sur des clés cryptées CertEurope embarquées dans le mobile, les données transitant entre le téléphone et la banque étant protégées par le protocole Ebics TS. « Grâce à ce protocole d’échange de données, il n’est plus nécessaire de confirmer l’opération par fax ou sur le site internet de la banque, souligne Franck Oniga, directeur des professionnels, entreprises et institutionnels pour les Banques Populaires. C’est aussi la fin du bon vieux parapheur puisque la signature se fait électroniquement sur l’écran. » « Le fait de valider les ordres sur mobile permet aussi de diminuer le risque de fraude car vous n’avez plus besoin de prévoir de nombreuses délégations de signature pour remplacer le trésorier absent, celui-ci pouvant désormais valider ses ordres n’importe où, n’importe quand », complète Emmanuelle Fischer, responsable marketing et offres de cash management chez Société Générale.

Les solutions mobiles de cash management n’ont d’ailleurs pas fini d’explorer le champ des possibles. La clientèle professionnelle de Société Générale peut déjà saisir sur « l’Appli Pro » les ordres et les valider. Du côté de BNP Paribas, on planche sur un volet notification qui permettra d’alerter un utilisateur lorsqu’il aura un nouveau paiement à valider. « Suite Entreprise Mobile » proposera en 2015 les demandes de règlement Sepamail. « Ce nouveau mode de règlement fonctionne de manière très simple, assure Franck Oniga. Une entreprise pourra envoyer une demande de règlement par SMS ou e-mail à un client, qui pourra consulter la facture et valider le paiement sur sa banque en ligne ou son téléphone mobile. A terme, Sepamail devrait supplanter le chèque et le TIP. »

Sur le même sujet

A lire aussi