L’Etat a franchi le seuil des 90% des droits de vote d’EDF

le 01/12/2022

Selon une déclaration publiée par l’Autorité des marchés financiers, l’Etat français détient plus de 85% du capital et de 90% des droits de vote de l’électricien.

EDF, siège à la Défense (92)
L’OPA de l’Etat est ouverte jusqu’au 22 décembre.
(RK.)

Le cap des 90% approche. L’Etat français, qui a lancé une OPA sur EDF, détenait au 28 novembre 85,12% du capital et 90,09% des droits de vote de l’électricien suite à l’achat de titres dans le cadre de l’offre publique, selon une déclaration à l’Autorité des marchés financiers (AMF).

D’après un deuxième document, publié également le 1er décembre par l’AMF, l’Etat a en outre acquis 6,073 millions d’actions supplémentaires le 30 novembre, portant sa participation à 3,317 milliards de titres, soit 85,35% du capital.

Il détient également 199 millions d’obligations convertibles ou échangeables en actions nouvelles ou existantes (océanes) pouvant donner droit à 256,5 millions de titres EDF sur la base du ratio d’ajustement de 1,2890 action pour une océane.

180 millions d'actions

Pour procéder au retrait obligatoire de l’action de l’électricien de la Bourse de Paris, l’Etat doit posséder plus de 90% du capital et des droits de vote. Il lui manque encore 4,65% du capital, soit environ 180 millions d’actions.

L’OPA à 12 euros par titre est ouverte depuis le 24 novembre dernier et jusqu’au 22 décembre inclus.

Sur le même sujet

A lire aussi