Veolia cède les activités britanniques de déchets de Suez à Macquarie

le 08/08/2022

La transaction de 2,4 milliards d’euros permet au groupe de services collectifs de quasiment boucler son programme de cessions antitrust.

Veolia groupe de traitement de l'eau, des déchets, services aux collectivités
Veolia cède les activités britanniques de déchets héritées de Suez à Macquarie
(Bloomberg)

Veolia n’a pas trainé. Le groupe de services collectifs annonce ce lundi matin qu'il va céder au gestionnaire d'actifs Macquarie Asset Management les activités de déchets de Suez au Royaume-Uni, afin de répondre aux préoccupations de l'autorité britannique de la concurrence concernant le rapprochement des deux groupes français de services aux collectivités.

L'opération représente un produit de cession d'environ 2,4 milliards d'euros pour Veolia, a indiqué le groupe dans un communiqué. « Le niveau de valorisation de cette cession, faisant ressortir un multiple de 16,9 fois l'Ebitda 2021 normalisé, s'établit à un niveau nettement supérieur au prix d'acquisition ressortant du prix de l'OPA » sur Suez bouclée en début d'année, précise Veolia. L'offre publique d'achat de Veolia sur Suez était basée sur un multiple d'environ 9,5 fois l'Ebitda, a rappelé la directrice générale de Veolia, Estelle Brachlianoff, lors d'une conférence téléphonique avec des journalistes.

Le prix de cession des actifs au Royaume-Uni « permet de cristalliser immédiatement la valeur de l'ensemble des synergies alors envisagées », a ajouté le groupe.

Finalisation attendue à fin 2022

Veolia espère boucler cette opération d'ici à la fin de l'année, a indiqué Estelle Brachlianoff, précisant que Suez disposait d'une délai de 30 jours ouvrés pour exercer son droit de premier refus sur l'offre, aux mêmes conditions. La Competition and Markets Authority (CMA) au Royaume-Uni, la dernière autorité de la concurrence n'ayant pas encore approuvé le rapprochement de Veolia et Suez, devra également donner son accord à la transaction annoncée lundi. Estelle Brachlianoff s'est dite « très confiante » concernant l'obtention de cet accord. La CMA doit annoncer sa décision sur la fusion des deux groupes français d'ici au 11 septembre 2022.

« A l'issue de la réalisation de ce remède antitrust, Veolia demeurera un acteur majeur du marché du traitement des déchets au Royaume-Uni avec un chiffre d'affaires d'environ 2 milliards d'euros », a souligné Veolia.

Afin de répondre à l'intégralité des préoccupations de la CMA, Veolia doit encore procéder à une cession dans le secteur des eaux industrielles au Royaume-Uni, une activité qui représente 10 millions à 20 millions d'euros de chiffre d'affaires, a précisé Estelle Brachlianoff.

L'ensemble des cessions antitrust effectuées dans le monde représente environ 3,4 milliards d'euros, et permettra de « ramener le levier d'endettement du groupe sensiblement en dessous de 3 fois », a ajouté Veolia. La semaine dernière, lors de la présentation de ses résultats semestriels, Veolia avait indiqué tabler sur un levier d'endettement autour de 3 fois d'ici à la fin 2022.

Ces cessions donneront ainsi au groupe une « marge de manœuvre supplémentaire pour investir », notamment dans l'énergie et le traitement de l'eau, en particulier en Europe et aux Etats-Unis, a expliqué Estelle Brachlianoff.

Sur le même sujet

A lire aussi