Capgemini achète Altran pour 5 milliards d’euros

le 24/06/2019

Capgemini achète Altran pour 5 milliards d’euros

Capgemini  a annoncé ce soir un projet d'OPA amicale sur Altran Technologies. Le groupe de services informatiques propose 14 euros par action, ce qui représente une prime de 30% par rapport à la moyenne des cours de l’action Altran pondérée par les volumes sur le dernier mois jusqu’au vendredi 21 juin, corrigé du dividende de 0,24 euro détachable le 1er juillet, et une prime de 33% sur la moyenne des 3 derniers mois. Ce soir, l'action Altran a fini à 11,47 euros. Le montant total de la transaction s’élèvera à 3,6 milliards d’euros, avant prise en compte de la dette financière nette (environ 1,4 milliard d’euros), indique Capgemini.

L’accord a été approuvé à l’unanimité par les conseils d’administration de Capgemini et d’Altran. Capgemini a d’ores et déjà signé un accord définitif pour l’acquisition d’un bloc de 11% du capital d’Altran auprès d’actionnaires autour d’Apax Partners.

« Ce rapprochement aura un impact immédiatement relutif, évalué à plus de 15% sur le résultat normalisé par action avant mise en œuvre des synergies. En 2023, après prise en compte des synergies, la relution devrait dépasser 25% », explique Capgemini. Les synergies de coûts et de modèles opérationnels sont estimées entre 70 et 100 millions d’euros avant impôts en année pleine. Elles seront pleinement réalisées à un horizon de 3 ans. A la même échéance, les synergies commerciales, alimentées par la complémentarité des expertises et le développement d’offres sectorielles innovantes, devraient générer un chiffre d’affaires annuel additionnel compris entre 200 et 350 millions d’euros.

Le rapprochement des deux sociétés donnera naissance à un groupe de 17 milliards d’euros de chiffre d’affaires comptant plus de 250.000 collaborateurs. Le périmètre combiné des seules activités de services d’ingénierie et de R&D, les métiers principaux d'Altran, représentera un chiffre d’affaires d’environ 3,4 milliards d’euros.

Capgemini a sécurisé un financement relais de 5,4 milliards d'euros, couvrant l’achat des titres (3,6 milliards d’euros) et le montant de la dette brute (1,8 milliard d’euros). Il est prévu que celui-ci soit refinancé au moyen de la trésorerie disponible pour 1 milliard d’euro, et le solde par endettement principalement sous forme d'émissions obligataires.

A lire aussi