Elior envisage de scinder sa restauration concédée

le 13/11/2018

Elior envisage de scinder sa restauration concédée
(rea)

Elior a annoncé ce matin envisager une séparation de ses activités de restauration de concession regroupées au sein de sa filiale Areas, dans le cadre d'une revue des options stratégiques de ce pôle. Le groupe s'articule aujourd'hui autour de deux pôles principaux : la restauration collective et les services d'une part, et la restauration de concession à travers Areas d'autre part.

«Elior Group estime qu'il peut être opportun d'envisager une séparation de ces deux pôles afin d'accélérer leur expansion respective en leur offrant les ressources adéquates», explique la société dans un communiqué. «Elior Group fait observer que cette revue des options stratégiques peut déboucher ou non sur une opération et que le groupe reste pleinement concentré sur l'exécution du plan Elior Group 2021 comme mode de création de valeur, quel que soit le résultat de ce processus», ajoute-t-il.

Elior indique qu'il ne communiquera pas les avancées de sa revue des options stratégiques avant que le conseil d'administration n'ait pris la décision soit d'approuver une éventuelle opération, soit de mettre fin au processus.

A la suite de cette annonce, le cours de l'action Elior progressait de 8,76% à 13,41 euros.

Lundi, Capital Finance indiquait sur son site internet qu'Elior avait mandaté deux banques d'affaires, Morgan Stanley et BNP Paribas, pour préparer une éventuelle cession du pôle concessions. Interrogée par l'agence Agefi-Dow Jones, une porte-parole n'a pas souhaité commenter ces informations.

En marge de cette annonce, Elior a également indiqué que les résultats préliminaires de son exercice décalé 2017-2018 étaient «en ligne» avec les objectifs que le groupe s'est fixés, à savoir une croissance organique de 3%, un taux de marge de résultat opérationnel avant amortissement des immobilisations incorporelles liées aux acquisitions et ajusté de l'impact des plans de rémunération en actions (Ebita) retraité de 4,3%, et des dépenses d'investissement de l'ordre de 290 millions d'euros.

Elior précise également que sa dette nette s'élevait au 30 septembre à 1,8 milliard d'euros, impliquant un ratio de levier de 3,6.

Le groupe de restauration collective dévoilera et détaillera ses résultats annuels le 4 décembre prochain.

Sur le même sujet

A lire aussi