Renault plonge en Bourse sur une rumeur de perquisition de la DGCCRF

le 14/01/2016

Le cours de l'action Renault a brusquement décroché en fin de matinée jeudi pour chuter de plus de 17%. Selon des sources syndicales citées par l'AFP, les services de la répression des fraudes ont perquisitionné la semaine dernière plusieurs sites Renault en IIe-de-France. Les «secteurs» concernés («homologation et mise au point des contrôles moteur») «laissent fortement penser» que ces «perquisitions» sont «liées aux conséquences de l'affaire des "moteurs truqués" de Volkswagen», écrit le syndicat CGT Renault du site de Lardy (Essonne) dans un communiqué, selon lequel les enquêteurs ont «récupéré les PC de plusieurs directeurs». Contactée par l'AFP, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes n'était pas en mesure de répondre dans l'immédiat, tout comme la direction de Renault.

A lire aussi