L’avis de… Philippe Thomas, directeur scientifique du mastère spécialisé finance de l’ESCP Europe

« La possibilité de mener une vie privée »

le 09/07/2015 L'AGEFI Hebdo

« La possibilité de mener une vie privée »
Philippe Thomas, directeur scientifique du mastère spécialisé finance de l’ESCP Europ
(DR)

Peut-on encore réaliser toute une carrière en banque d’investissement ?

Il y a encore quinze à vingt ans, un banquier d’investissement avait une carrière toute tracée dans le secteur bancaire. Ce n’est plus vrai aujourd’hui. La crise financière, accompagnée de son lot de « charrettes » et d’un excès de réglementations, a bouleversé les plans de carrières des jeunes comme des plus seniors. Les jeunes, qui ont vu leurs collègues ou leurs aînés se faire licencier sans plus de manières, font preuve d’une grande lucidité. Ils savent que les niveaux de rémunération ne seront plus aussi époustouflants que par le passé. Les possibilités de grimper dans la hiérarchie sont aussi de plus en plus compromises.

Comment réagit la nouvelle génération de banquiers face à ce nouveau contexte ?

A la différence de leurs aînés, ils ont complètement intégré l’importance d’une vie équilibrée dans leur plan de carrière. C’est pourquoi, après quelques années en banque d’investissement, ils se projettent dans de nouveaux métiers, comme le private equity, ou dans d’autres types d’entreprise (start-up, fintech…) qui leur garantiront la possibilité de mener une vie privée.

A lire aussi