LE PARCOURS DE… Julien Fourtou, global head of multi-asset client solutions, trading and securities financing chez Axa Investment Managers

Franchir les paliers jusqu’aux cimes

le 13/11/2014 L'AGEFI Hebdo

Franchir les paliers jusqu’aux cimes
Julien Fourtou, global head of multi-asset client solutions, trading and securities financing chez Axa Investment Managers
(DR)

En 14 années, Julien Fourtou a creusé son sillon au sein d’Axa Investment Managers (IM). Depuis cet été, cet ingénieur de 38 ans formé à l’Ecole nationale supérieure d’ingénieurs électriciens de Grenoble et à l’Ecole supérieure des affaires de la même ville siège aux comités de direction et exécutif du gestionnaire d’actifs. Il a aussi pris les rênes d’une activité stratégique à l’intitulé énigmatique : « MACS & TSF ». Multi-asset client solutions est le département qui développe et gère des solutions d’investissement multiclasses d’actifs, tandis que trading and securities financing intervient dans la négociation, l’exécution et le financement de titres. Au sein de ses équipes (88 personnes à Londres et 111 à Paris), les gérants, les analystes macro et quantitatifs, les traders… sont dotés d’un bagage aussi technique que le sien. Avant de gravir tous les échelons, ce passionné de tennis a rejoint Axa IM en 2000 à Londres – où il réside depuis – comme… stagiaire. « Le profil ingénieur/mathématique était recherché, d’autant qu’Axa IM avait lancé, dans la gestion obligataire, un département d’ingénierie de portefeuille et cherchait des personnes pour développer l’activité en France mais aussi dans ses autres bureaux ».

Durant les sept premières années de sa carrière, il est portfolio engineer et travaille avec les gérants de fonds pour constituer des portefeuilles obligataires. « Mon début de parcours était très technique, je travaillais sur des modèles mathématiques, se souvient-il. Ensuite, j’ai abordé les processus de gestion et d’investissement, et la gestion du risque. Ma fonction est aussi devenue plus commerciale. Il faut trouver son ‘genius’ comme disent les Anglais, et le mien n’était pas nécessairement dans la technique, mais plutôt dans le management d’équipe et l’interaction avec les clients, les consultants… » D’ailleurs, quelques années plus tard, il est en quête d’un nouveau défi… qu’il décide de relever chez Axa IM alors qu’il est sollicité par des sociétés concurrentes. « J’étais attaché à l’équipe et à l’entreprise. Et il n’y a pas que l’argent comme élément d’épanouissement… », justifie-t-il. En 2007, on lui confie donc l’équipe des obligations internationales, basée à Paris. « Ce département passait par un moment difficile et j’ai été chargé de le reprendre. Ce fut très formateur. C’est dans les moments difficiles que l’on crée les succès de demain », raconte ce dirigeant discret dont le père, Jean-René Fourtou, est président d’honneur du conseil de surveillance de Vivendi (ce qu’il ne mentionne pas). En 2008, en pleine crise financière, il accepte d’endosser le costume de chief operating officer (COO, directeur des opérations). « Lorsqu’on me l’a proposé, j’étais surpris et ma première réaction n’a pas été bonne !, confie-t-il. Mais c’est grâce à cette fonction que la suite de ma carrière a pu se faire. » Son rôle de COO prend une importance grandissante. « Initialement, je devais, en tant que COO, orchestrer des fonctions opérationnelles (le ‘fixed income’, marchés obligataires) et des fonctions supports. Mes responsabilités se sont accrues, j’intervenais dans la finance, la stratégie du département obligataire, la revue des ‘product specialists’… » Ce qui le rend aussi plus visible auprès du top management d’Axa IM, dont il fait aujourd’hui partie. « Contrairement à certaines idées reçues, la fidélité peut amener la progression professionnelle », glisse avec un sourire timide ce père de deux jeunes garçons.

SES DATES

2000-2007 : portfolio engineer (ingénieur portefeuilles), Axa Investment Managers.

2007-2008 : responsable de l’équipe obligations internationales.

2008-2014 : chief operating officer.

2014 : global head of multi-asset client solutions, trading and securities financing.

C’est dans les moments difficiles que l’on crée les succès de demain

A lire aussi