Le Crédit Agricole précise ses objectifs de réduction des émissions carbone à horizon 2030

le 06/12/2022 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

La banque verte prévoit notamment une baisse des émissions de ses clients dans le pétrole et le gaz de 30% d'ici la fin de la décennie.

Le siège social de CASA est situé à Montrouge dans les Hauts-de-Seine
L’action du Crédit Agricole recule de 24% depuis le début de l’année.
(Photo CASA.)

Crédit Agricole SA a publié mardi ses objectifs pour accélérer sa transition vers la neutralité carbone en 2050. La banque a notamment établi des cibles intermédiaires à horizon 2030 pour elle-même et ses filiales concernant les secteurs du pétrole et du gaz, de l'électricité, de l'automobile, de l'immobilier commercial et du ciment.

Dans le pétrole et gaz, Crédit Agricole SA vise ainsi une réduction de 30% du niveau absolu de CO2e émis par ses clients dans leurs activités liées au pétrole et au gaz de 26,9 millions de tonnes à 18,8 millions de tonnes. Le CO2e correspond au dioxyde de carbone (CO2) et aux équivalents CO2.

Dans l'électricité, la banque prévoit de réduire de 58% le CO2e émis par kilowattheure (kWh) par ses clients, pour passer de 224 grammes à 95 grammes. Cet objectif se compare à la cible de 138 grammes de CO2e/kWh du scénario «Net Zero Emission» (NZE) de l'Agence internationale de l'énergie (AIE).

D'autres objectifs en 2023

Le Crédit Agricole a indiqué travailler à des objectifs similaires pour d'autres secteurs tels que le transport maritime, l'aviation, l'acier, l'immobilier résidentiel et l'agriculture, qui seront pour la plupart rendus publics en 2023.

Au total, 60% des encours du groupe Crédit Agricole seront couverts par les objectifs «Net Zéro 2050» d'ici à la fin 2023, a assuré la banque verte.

Sur le même sujet

A lire aussi