La Société Générale injecte 803 millions d'euros dans ALD qui lève 1,2 milliard

le 29/11/2022 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Le loueur automobile lance une augmentation de capital dans le cadre du rachat de LeasePlan. La banque rouge et noir détiendra encore 53% des parts après l'opération.

La Société Générale injecte 803 millions d'euros dans ALD qui lève 1,2 milliard
En Bourse, ALD recule de 15% depuis le début de l’année.
(Photo ALD.)

La Société Générale a annoncé mardi son intention de participer à hauteur de 803 millions d'euros à l'augmentation de capital que sa filiale ALD, spécialisée dans le financement longue durée de véhicule, lance dans le cadre du rachat de son concurrent néerlandais LeasePlan.

Après avoir reçu vendredi l'autorisation sous conditions de la Commission européenne pour le rachat de LeasePlan, ALD a annoncé mardi lancer une levée de fonds d'un montant de 1,2 milliard d'euros afin de financer cette acquisition. Cette augmentation de capital prévoit le maintien du droit préférentiel de souscription (DPS) pour les actionnaires existants.

7,5 euros par action

Le prix de souscription a été fixé à 7,50 euros par nouveau titre, les actionnaires pouvant acquérir deux actions nouvelles pour cinq existantes. La valeur théorique du DPS ressort à 1 euro. La période de souscription s'étalera du 2 au 13 décembre inclus, tandis que les DPS seront négociables entre le 30 novembre et le 9 décembre.

En réaction à ces annonces, le titre Société Générale reculait de 0,7% mardi en milieu de journée à 23,9 euros et l'action ALD perdait 2,2%, à 10,74 euros.

«Société Générale, qui détient à ce jour 79,8% du capital social d'ALD, a l'intention de demeurer l'actionnaire majoritaire d'ALD sur le long terme et disposera d'une participation correspondant à environ 53% du capital du nouvel ensemble immédiatement après la réalisation de l'acquisition de LeasePlan», a indiqué la banque dans un communiqué. «A cet égard, Société Générale participera à l'opération à hauteur d'un montant total d'environ 803 millions d'euros», a-t-elle ajouté.

Impact de 40 points de base sur le ratio CET1

Par ailleurs, la Société Générale «s'est engagée à garantir cette augmentation de capital et à ne pas céder ses titres pendant une période se terminant 40 mois après la réalisation de l'acquisition de LeasePlan» par ALD, a indiqué la banque. Cette dernière «a également consenti à un engagement de conservation pour une période commençant à la date de signature du contrat de direction conclu dans le cadre de l'augmentation de capital, et se terminant 180 jours calendaires après la date de règlement-livraison de» cette opération, a-t-elle précisé.

L'impact du rachat de LeasePlan par ALD sur le ratio de capital CET1 de la Société Générale est attendu à environ 40 points de base à la date de réalisation de l'opération, a précisé la banque, tandis que sa rentabilité (ROTE) devrait augmenter entre 70 et 80 points de base à horizon 2024.

La Société Générale avait annoncé en avril que sa filiale ALD avait signé le protocole d'accord relatif à l'acquisition de 100% du capital de son concurrent LeasePlan. La banque avait précédemment indiqué qu'ALD comptait acquérir LeasePlan pour un montant de 4,9 milliards d'euros auprès d'un consortium mené par la société de capital-investissement TDR.

Début novembre, lors de la publication de ses résultats des neuf premiers mois de cette année, ALD avait indiqué que le rachat de LeasePlan devrait être finalisé au premier trimestre de 2023 et non plus lors du trimestre en cours, comme prévu initialement.

Sur le même sujet

A lire aussi