Credit Suisse anticipe une lourde perte en fin d’année

le 23/11/2022 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

La banque helvète prévoit une perte de 1,5 milliard de francs suisses au quatrième trimestre 2022. La banque privée serait dans le rouge et souffre d'une hémorragie de capitaux.

Credit Suisse, ParadePlatz, à Zurich, Suisse
Credit Suisse perd près de 60% en Bourse depuis le début de l’année.
(Crédit Suisse / ParadePlatz / à Zurich / Photo Credit Suisse.)

Credit Suisse, qui est engagé dans une vaste restructuration de sa banque d'investissement avec, à la clé, une augmentation de capital massive, s'attend à des comptes fortement dégradés sur les trois derniers mois de l'année.

Les dirigeants anticipent une perte avant impôt qui pourrait atteindre jusqu'à 1,5 milliard de francs suisses (1,53 milliard d'euros). En cause, l'évolution défavorable des marchés mondiaux qui continue de freiner les activités du groupe. La banque invoque aussi les sorties de capitaux qui l'ont fortement affectée dans les premières semaines d'octobre du fait notamment des spéculations qui entouraient les difficultés de l'entreprise en amont de la présentation de son plan de restructuration.

6% des actifs

Au 11 novembre dernier, les sorties représentaient ainsi 6% des actifs sous gestion à la fin du mois de septembre. «En gestion de fortune, ces sorties se sont réduites sensiblement par rapport à leurs niveaux élevés des deux premières semaines d'octobre 2022 mais elles ne se sont pas inversées et représentaient environ 10% des actifs sous gestion à la fin du troisième trimestre», indique Credit Suisse dans un communiqué.

Un chiffre particulièrement élevé, relève Kian Abouhossein, l'analyste de JPMorgan. «Une décollecte de 10% des encours en banque privée est du niveau de ce que UBS avait connu durant la grande crise financière, en rythme annualisé, et pas sur un trimestre», note l'analyste.

Fait rarissime, Credit Suisse s'attend désormais «à une perte dans la gestion de fortune au quatrième trimestre 2022», en raison de la baisse des revenus d'intérêts et des commissions liée à la forte décollecte de l'année.

L'action Credit Suisse reculait en Bourse mercredi en réaction à ces annonces. Peu après 10h, elle perdait 5,5%, à 3,64 euros.

L'augmentation de capital approuvée 

Ces annonces, qui accentuent le scepticisme sur la capacité de la banque à mener à bien son augmentation de capital, n'ont pas empêché les actionnaires d'approuver les deux augmentations de capital proposées par la direction en vue de financer son plan, avec respectivement 91,97% et 98;31% des voix. Cette assemblée générale extraordinaire s'est tenue sans la participation physique des actionnaires, conformément aux mesures adoptées depuis la pandémie de Covid-19. 

"Une base de capital très solide est une condition préalable à la réalisation de nos ambitions stratégiques : transformer notre entreprise, améliorer durablement notre profil risque/rendement et accélérer le repositionnement stratégique et le changement culturel de Credit Suisse", a souligné son président Axel Lehmann qui s'est félicité du vote des actionnaires. 

Sur le même sujet

A lire aussi