Credit Suisse pourrait couper en trois sa banque d’investissement

le 22/09/2022 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Selon des informations de presse, la banque suisse réfléchirait à céder des activités rentables et à séparer en trois sa banque d’investissement.

Credit Suisse, ParadePlatz, à Zurich, Suisse
Le 22 septembre, l’action Credit Suisse a ouvert en baisse de près de 2%.
(Crédit Suisse / ParadePlatz / à Zurich / Photo Credit Suisse.)

Le groupe bancaire suisse qui fait face à des scandales à répétition depuis plusieurs années envisagerait de séparer en trois parties sa banque d’investissement, selon des informations du Financial Times.

Afin d’éviter une douloureuse augmentation de capital, Credit Suisse réfléchirait, sur une proposition du conseil d’administration, à vendre des activités rentables et notamment celle de produits titrisés.

Le plan pourrait entraîner un découpage en trois de la banque d’investissement avec d’un côté l’activité de conseil – qui prendrait éventuellement son indépendance ultérieurement -, de l’autre une «bad bank» regroupant les actifs à haut risque et, enfin, un troisième pôle avec le reste des activités.

En attendant le 27 octobre

«Nous avons annoncé que nous mettrons à jour les progrès de notre examen complet de la stratégie lorsque nous annoncerons nos résultats du troisième trimestre», a indiqué le FT citant Credit Suisse. «Il serait prématuré de commenter les résultats potentiels avant cela.» Le groupe publiera ses comptes trimestriels le 27 octobre.

Début septembre, Reuters avait rapporté que la banque helvète envisageait la suppression de 5.000 postes dans l’ensemble du groupe.

En juillet dernier, après la publication de nouveaux résultats trimestriels dans le rouge et l’annonce du départ de son directeur général, Credit Suisse avait déjà affiché sa volonté d’accélérer la transformation de sa banque d’investissement afin d’en faire «une activité bancaire à faible capital, axée sur le conseil et plus ciblée sur l’activité de marché afin de compléter la croissance de la gestion de fortune et des activités de banque commerciale en Suisse.»

Sur le même sujet

A lire aussi