Ping An joue la surenchère pour faire pression sur HSBC

le 12/08/2022 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La banque britannique a dénoncé le coût d’une scission de ses activités asiatiques. Son premier actionnaire revient à la charge, chiffres à l’appui.

HSCB à Londres
La capitalisation de HSBC atteint aujourd’hui 132 milliards de dollars.
(Photo UE / European Commission.)
C’est un actionnaire qui s’était montré plutôt discret jusque-là. Depuis plusieurs semaines, Ping An, qui détient 8,3% des parts de HSBC, mène une campagne médiatique en faveur d’une scission des activités asiatiques de la banque. Dernier épisode de ce feuilleton, une « personne proche » de l...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi