BPCE se veut prudent à court terme pour profiter de la remontée des taux à moyen terme

le 04/08/2022 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le groupe bancaire, qui a provisionné 199 millions d’euros de plus au deuxième trimestre pour risques futurs, estime que la hausse du taux du livret A devrait lui coûter 700 millions d’euros.

groupe BPCE
Laurent Mignon joue la carte de la prudence dans un environnement chahuté. «Nous sommes bien placés pour faire face aux éventuels vents contraires», a résumé le président du directoire du groupe BPCE lors de la présentation des résultats du deuxième trimestre du groupe bancaire. Fort d’un...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi