La Poste investit pour mieux distribuer ses offres bancaires

le 29/06/2022 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le groupe va consacrer 500 millions d’euros en cinq ans pour moderniser son réseau utilisé par La Banque Postale.

La Banque Postale
Le groupe se doit d’assurer au moins 17.000 points de contacts avec ses clients ; 7.250 sont des bureaux de poste et le reste des partenaires publics ou privés.
(DR.)

La Banque Postale n’a pas été oubliée dans la stratégie de la branche grand public et numérique (BGPN) du groupe La Poste. Cette nouvelle division, créée il y a un an et regroupant le réseau des bureaux de poste, les activités numériques du groupe et le marketing des offres dédiées aux particuliers et aux professionnels, a annoncé mardi un plan d’investissement de 800 millions d’euros sur cinq ans. Sur cette somme, 500 millions d’euros sont destinés à moderniser son réseau multi-activités à priorité bancaire. Ces investissements serviront donc notamment à la refonte et à la modernisation des espaces de vente et de conseil bancaire dédiés au grand public et aux professionnels, ou encore au renouvellement du matériel informatique.

Alors que certains concurrents réduisent leur nombre d’agences, comme la Société Générale qui rapproche son réseau de celui du Crédit du Nord, La Banque Postale compte profiter à plein des 2 milliards d’euros par an environ qu’elle reverse à sa maison mère pour utiliser son réseau. Le groupe se doit d’assurer au moins 17.000 points de contacts avec ses clients. Parmi ceux-ci, 7.250 sont des bureaux de poste, le reste étant constitué de partenaires publics ou privés.

Rôle social

Ces points de contact n’offrent pas tous des services bancaires. Ces derniers sont assurés dans leur entièreté, c’est-à-dire même pour des opérations complexes telles que l’obtention de prêts ou le conseil patrimonial, dans environ 3.500 bureaux. Les experts de La Banque Postale peuvent se déplacer dans un millier de bureaux supplémentaires. Ces chiffres sont à rapprocher des 8.000 agences du groupe BPCE, des 7.400 du Crédit Agricole, des 2.440 points de vente de l'ensemble Société Générale - Crédit du Nord (environ 2.000 après la fusion des réseaux), ou encore des 1.700 agences de BNP Paribas.

A terme, La Poste compte développer un service de visioconférence permettant aux clients d’avoir accès à des experts, si ceux-ci ne sont pas présents physiquement. Les clients pourront donc accéder à l’ensemble de l’expertise bancaire dans les 7.250 bureaux de poste.

Ce contact, qu’il soit direct ou intermédié par le biais d’un écran, reste crucial pour le groupe, qui veut cultiver son rôle social. Nathalie Collin, directrice générale adjointe du groupe La Poste, en charge de la branche grand public et numérique l'affirme : «13 millions de personnes sont éloignées du numérique, nous sommes aussi là pour détecter ces fragilités».

A lire aussi