La BCE s’inquiète des conséquences de la guerre sur la rentabilité des banques européennes

le 27/05/2022 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

En retard sur leurs concurrentes américaines, les banques de la zone euro risquent encore de repousser leurs investissements informatiques, s’alarme la BCE.

La Banque centrale européenne (BCE) à Francfort.
(Photo ECB.)
Les banques européennes sont suffisamment «résilientes» pour affronter les conséquences de la guerre en Ukraine, juge la Banque centrale européenne (BCE) dans son dernier rapport sur la stabilité financière. Leur ratio de fonds propres CET1 (common equity tier one) agrégé atteindrait 11% dans les...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi