UBS s’offre le robo-advisor Wealthfront pour 1,4 milliard de dollars

le 27/01/2022 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La plateforme de conseils financiers va permettre à UBS de cibler les jeunes générations aisées.

Les bureaux d’UBS à Londres. Libor, fraude fiscale et au bout du compte une addition salée. Photo : Jason Alden/Bloomberg
UBS va casser sa tirelire pour mettre la main sur un robo-advisor dernier cri. La banque suisse s’apprête à racheter le fournisseur américain de gestion de patrimoine automatisé Wealthfront dans le cadre d'un accord entièrement en espèces, selon les deux sociétés, d'une valeur de 1,4 milliard de...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi