Generali prévoit toujours plus pour ses actionnaires d’ici 2024

le 15/12/2021 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

L’assureur italien a présenté un plan à horizon 2024 qui n’a pas convaincu tous les membres du conseil d’administration.

Generali prévoit toujours plus pour ses actionnaires d’ici 2024
(Generali)

Generali veut continuer à accélérer le retour aux actionnaires. L’assureur italien a annoncé mercredi, lors de la présentation de son nouveau plan stratégique, viser une croissance annuelle des bénéfices comprise entre 6% et 8% pour la période 2022-2024. Il veut porter la remontée de trésorerie à la holding autour des 8,5 milliards d’euros sur la période. Après avoir déjà versé 4,5 milliards d’euros à ses actionnaires sur la durée de son précédent plan stratégique de 2019 à 2021, les dividendes cumulés sur la prochaine période de trois ans s’établiraient entre 5,2 et 5,6 milliards d’euros. Dés l’an prochain, il prévoit de racheter pour 500 millions d’euros d’actions. Une première en quinze ans.

Le nouveau plan, «Partenaire à vie 24», est une continuation du plan 2019-2021, dont les objectifs ont été dépassés, ou réalisés. Il s’organise autour de trois piliers : poursuivre une croissance durable, améliorer le profil des revenus et «être un champion de l’innovation». Ce dernier pilier prendra d’abord la forme d’investissements de 1,1 milliard d’euros dans la technologie et la transformation numérique entre 2022 et 2024 (+60% par rapport à «Generali 2021»). Ils visent à réduire de 2,5 à 3 points le ratio revenus/coûts du groupe. Mais il inclura aussi un fonds de capital-risque de 250 millions d’euros destiné à saisir les opportunités à fort potentiel dans les assurtechs.

Gestion d’actifs

Concrètement, l’assurance devrait représenter plus de 4% de la croissance annuelle des bénéfices. La gestion d’actifs et le redéploiement du capital se chargeraient d’apporter les pourcentages restant, à parts égales. Du côté assurance, Generali veut consolider sa place de leader européen et accélérer sur les segments qu’il a définis comme clé : les PME, les soins aux personnes âgées et l’assurance voyage aux Etats-Unis. En vie, il compte pousser les solutions hybrides.

Les acquisitions réalisées en 2021 devraient continuer à apporter de la valeur. Philippe Donnet, président directeur général, a annoncé qu’un accord avait été conclu pour acquérir La Médicale. L’assureur entend continuer à consolider sa place en Europe et accélérer en Asie grâce aux fusions-acquisitions. Ainsi, 2,5 à 3 milliards d’euros seront «redéployés de façon discrétionnaire dans des initiatives qui génèrent une croissance rentable et créent de la valeur, notamment des acquisitions dans les secteurs de lassurance et de la gestion dactifs», précise le groupe.

Côté gestion d’actifs, Generali affiche un objectif de taux de croissance annuel moyen des revenus de 7% jusqu’à 2024 pour atteindre 1,3 milliard d’euros. Cette hausse de 250 millions par rapport au niveau estimé de 2021 sera répartie entre la hausse des revenus captifs (150 millions) et des revenus de tiers (100 millions), «tirant parti de la montée en puissance des boutiques soutenue par une offre de produits plus large et lexpansion du réseau de distribution».

Désaccords stratégiques

La veille, ce plan a été approuvé par treize membres du conseil d’administration sur les quinze qui le composent. Deux désapprobations sur fond de désaccords stratégiques alors que la reconduction de l’ensemble du conseil d’administration et de Philippe Donnet sera sur la table de l’assemblée générale du 29 avril. Le magnat de la construction, Francesco Gaetano Caltagirone, et le fondateur du géant de la lunetterie Luxottica, Leonardo Del Vecchio, entendent saisir l’opportunité donnée par une modification des statuts pour présenter leur propre liste.

Les deux actionnaires, qui représentent environ 14% du capital, ont dévoilé en septembre un pacte de consultation sur les décisions concernant Generali, et indiqué travailler sur une gestion plus rentable et efficace. Ils critiquent notamment la politique d’acquisitions de l’assureur, et souhaiteraient voir Generali accélérer dans la gestion d’actifs.

A la mi-journée, le titre Generali gagnait 0,38% à la Bourse de Milan.

Sur le même sujet

A lire aussi