Grégoire Heuzé claque la porte de Centerview Partners

le 15/10/2021 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le banquier d’affaires, qui avait été recruté par le bureau parisien de la boutique américaine en février, lance désormais sa propre structure.

Grégoire Heuzé claque la porte de Centerview Partners
(Fotolia)

Le courant n’est pas passé. Grégoire Heuzé, arrivé huit mois plus tôt en tant qu’associé du bureau parisien de Centerview Partners, a claqué la porte de la boutique. Son arrivée, révélée dans nos colonnes, était synonyme d’un renforcement du positionnement de la banque d’affaires auprès des grandes entreprises.

Proche d’Engie, cet ancien associé-gérant chez Rothschild avait officié aux côtés de Grégoire Chertok dans le rachat du britannique International Power. Plusieurs transactions dans le secteur des transports étaient aussi à mettre à son actif, comme l’acquisition en 2009 par la SNCF du loueur de locomotives, de wagons et de conteneurs Ermewa. Le banquier avait aussi œuvré aux tentatives de rapprochement entre LVMH et Hermès et à la fusion entre Lafarge et Holcim, ou bien encore à l’accompagnement de la holding d’investissement cotée Groupe Bruxelles Lambert dans le rachat de Webhelp pour 2,4 milliards d’euros, il y a deux ans.

Emergence d’une nouvelle boutique

Contacté, Centerview Partners n’a pas souhaité faire de commentaire sur ce départ précipité. Cependant, le marché bruisse de tensions avec un autre associé, Nicolas Constant. « Il y a eu des frictions entre Grégoire Heuzé et Nicolas Constant, que ce soit sur la manière de travailler ou sur la répartition des dossiers », croit savoir un banquier. Nicolas Constant, ex-associé-gérant chez Lazard, est le numéro deux de la boutique, derrière Matthieu Pigasse. Il affiche l’un des historiques les plus étoffés du microcosme français du LBO. Mais au-delà de ces rumeurs, des frictions seraient apparues sur certains dossiers, à l'instar du Spac dédié aux loisirs que Matthieu Pigasse a créé avec François Pinault... Grégoire Heuzé comptant parmi ses clients récurrents un certain Bernard Arnault.  

Grégoire Heuzé a revendu ses parts dans la structure mais ne coupe pas totalement les ponts avec son ancienne « nouvelle maison. » Un partenariat serait maintenu entre Centerview Partners et le banquier de 48 ans, qui a décidé de lancer une boutique de conseil baptisée Altamoda. « L'environnement des affaires est de plus en plus offensif et complexe, tant sur le plan financier que juridique, comme en témoignent les batailles Suez Veolia et Lagardère. Mes clients m'ont incité à gagner encore plus en liberté et en indépendance de conseil », a précisé l’intéressé aux Echos.

De son côté, Centerview Partners prévoit d’alimenter ses ambitions avec de nouveaux associés. Dans la boutique depuis le début de l’aventure, Pierre Pasqual serait ainsi nommé à ce poste, a appris L’Agefi. En duo avec Nicolas Constant, cet ex-Lazard a notamment conseillé KKR dans le rachat des cliniques Elsan ou bien encore Ardian sur le dossier AD Education, l'an dernier.

Sur le même sujet

A lire aussi