La Caisse des dépôts avance plus vite que prévu dans son plan de relance

le 21/09/2021 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

CDC Caisse des dépôts
(RK.)

Depuis un an, les équipes de la Caisse des dépôts (CDC) mettent les bouchées doubles. Dans le cadre du plan de relance du groupe, 10,4 milliards d'euros ont été investis en fonds propres dans l'économie à fin juin 2021, contre une vitesse de croisière de 4 milliards les années précédentes. « Cela a dépassé nos attentes », a salué Eric Lombard, directeur général de la CDC, lors de la présentation de la première partie du bilan ce mardi, rappelant que 40% du chemin a déjà été parcouru sur les 26 milliards d'euros prévus pour doper l'économie.

« Un soutien essentiel a été apporté au secteur du tourisme, du commerce, à l'industrie, au très haut débit », souligne Eric Lombard. 50 foncières ont ainsi été créées avec les collectivités locales pour dynamiser le petit commerce de centre-ville. 40% des 8 milliards d’euros en fonds propres que doivent recevoir les entreprises avant 2024 a déjà été servi tout comme 30% des 6 milliards consacrés à la transition écologique. De façon encore plus massive, la Banque des Territoires et Bpifrance (groupe Caisse des Dépôts) se sont engagés de leur côté sur un plan Climat de 40 milliards d'euros entre 2020 et 2024. Près de 9 milliards d'euros ont été déployés.

Le gros du programme de relance de la CDC est toutefois consacré à la construction de logements. Près de 5 milliards sont déjà investis sur les 11 milliards prévus notamment dans un programme de construction de 40.000 logements, soit le double des années précédentes, alors que 14.000 logements sociaux sont en cours de construction. La direction de la gestion d'actifs a aussi été à la manœuvre à travers sa participation aux côtés des assureurs dans plusieurs initiatives, dont les prêts participatifs

Bonne situation financière

Pour assurer ce plan massif, les ressources sont là. « La CDC va présenter de bons résultats annuels de ses activités qui vont alimenter les fonds propres. Le marché immobilier a été également très dynamique, les dépôts des notaires viennent aussi renforcer le bilan de la caisse. Le programme annuel d'émissions obligataires n'a pas besoin d'être relevé. Il restera à 3 milliards d'euros environ cette année pour 17 à 18 milliards d'encours. Cette situation financière nous permet d'être en avance sur le plan », explique Virginie Chapron-du Jeu, directrice des finances du groupe.

La forte forte collecte sur le livret A participe aussi au financement du plan de relance. La Caisse, qui reçoit environ 60% de cette épargne populaire, a pu augmenter ses prêts de long terme, l’autre volet de son plan. Environ 70 milliards d'euros de prêts sont mobilisés sur les fonds d'épargne dont 20 milliards ont déjà été signés à fin juin 2021. 

Sur le même sujet

A lire aussi