L’échec de la fusion entre Aon et Willis chamboule le courtage en assurance

le 27/07/2021 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le plan proposé par Willis Towers Watson dans le cadre de son rachat par Aon, qui comprenait la vente de 85% de Gras Savoye à l’américain Gallagher, est «caduc».

Aon, courtage assurance
L’annulation de la fusion ne fait perdre à Aon France «que» 15% des activités de Gras Savoye.
(Photo Aon.)
C’est un retour en arrière qui agite le paysage mondial du courtage en assurance, et par ricochet tricolore. Dans un communiqué de presse annonçant l’annulation de leur fusion à 30 milliards de dollars (24,5 milliards d’euros),  Aon et Willis Towers Watson (WTW), les numéros deux et trois du...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi