L’assemblée générale de Scor n’éteint pas la méfiance de tous les actionnaires

le 01/07/2021 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La séparation des pouvoirs de président et de directeur général a été votée. Mais la rémunération de Denis Kessler n’a récolté que 55,7% de votes favorables, un niveau particulièrement bas.

Tout est histoire de point de vue. Comme prévu, l’assemblée générale de Scor qui a eu lieu mercredi a entériné la séparation des pouvoirs de président et de directeur général. Tout s'est donc, a priori, bien passé. Denis Kessler, précédemment PDG de Scor est devenu président non exécutif après...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi