Les banques françaises ne sont pas à l’abri d’une remontée du coût du risque

le 16/11/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Au quatrième trimestre, les groupes bancaires pourraient être confrontés aux défauts des entreprises qui avaient survécu sous perfusion depuis le début de la crise.

La Société Générale à La Défense.
La Société Générale annonce quelque 70% de moratoires revenus en paiement à la fin du troisième trimestre.
(RK.)
Cela a été la bonne surprise du troisième trimestre. Les banques françaises ont affiché fièrement un coût du risque inférieur à ce qui était anticipé par les analystes. Et la situation est d’autant plus confortable que dans l’ensemble, elles n’ont passé que très peu de provisions individuelles au...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi