Citigroup victime d'une «erreur d'écriture» de près d’un milliard de dollars

le 17/08/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Citigroup tente de récupérer 900 millions de dollars qu'elle a payés par erreur à des créanciers du groupe cosmétique Revlon, selon le Wall Street Journal. Une erreur qui intervient dans un climat de lutte juridique entre le groupe de cosmétique, très endetté, et des fonds spécialisés dans la...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi