JPMorgan et Wells Fargo paient déjà un lourd tribut à la crise

le 15/04/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les deux banques américaines ont provisionné au premier trimestre le risque de hausse des défauts sur leurs portefeuilles de crédit. Il n’est pas certain que cela suffise.

Les géants de Wall Street ont bien profité de la réforme fiscale Trump
Les effets de la pandémie de Covid-19 se font déjà sentir sur les comptes des banques américaines.
(Bloomberg.)
A fin mars, l’effet du coronavirus se fait déjà sentir sur les comptes des banques américaines. Premières à faire leurs annonces, JPMorgan et Wells Fargo ont annoncé hier une forte hausse de leurs provisions pour créances douteuses. JPMorgan, la principale banque américaine, a porté ses réserves...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi