Credit Suisse innocente son directeur général

le 01/10/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Tidjane Thiam, directeur général de Credit Suisse
(Bloomberg)

Credit Suisse a innocenté ce mardi son directeur général Tidjane Thiam au terme d'une enquête interne sur la filature mise en place par la banque pour espionner Iqbal Khan, ancien directeur de la branche gestion de fortune recruté en août par le concurrent UBS. L'affaire a en revanche coûté son poste au bras droit de Tidjane Thiam, le directeur des opérations Pierre-Olivier Bouée. Il a démissionné après avoir été désigné par le cabinet d'avocats Homburger, en charge des investigations, comme le seul responsable du dispositif de surveillance visant Iqbal Khan.

« Le conseil d'administration estime que le mandat pour l'observation d'Iqbal Khan était injustifié et disproportionné et qu'il a sévèrement nui à la réputation de la banque», a déclaré Credit Suisse dans un communiqué. « L'enquête du cabinet Homburger n'a pas identifié d'élément indiquant que le directeur général avait approuvé la surveillance d'Iqbal Khan ni qu'il en avait eu connaissance avant le 18 septembre 2019, date à laquelle cette surveillance a été interrompue », a ajouté la banque.

Urs Rohner, le président de Credit Suisse, a par ailleurs annoncé que l'un des enquêteurs qui avait participé à la surveillance d'Iqbal Khan s'était suicidé la semaine dernière. Il a fait part de la profonde tristesse de la banque. Le parquet de Zurich qui enquête sur les incidents survenus mi-septembre entre Iqbal Khan et les détectives privés a indiqué qu'il ne jugeait pas le décès comme suspect.

Sur le même sujet

A lire aussi