Les interrogations autour de H2O font plonger l’action Natixis

le 20/06/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Natixis
(DR.)

Le cours de l'action Natixis a chuté de 11,76% à 3,48 euros jeudi, signant la plus forte baisse du SBF 120, au lendemain de la suspension par Morningstar de la note du fonds H2O Allegro qui était jusqu'ici "Bronze". « Cette décision fait suite aux interrogations de l'équipe de recherche quant au caractère approprié et à la liquidité de certaines obligations privées détenues dans l'une des poches du fonds », a expliqué Morningstar. Chez H2O Allegro, l'exposition aux obligations privées représentait 7,35% des actifs à fin février 2019, et au sein de cette poche, 4,2% des actifs sont investis dans des obligations illiquides liées au financier allemand Lars Windhorst,

Natixis détient 50,01% du fonds d'investissement spéculatif, qui gère environ 30 milliards d'euros d'actifs sous gestion.

Dans un communiqué publié jeudi après-midi, Natixis a tenté de rassurer, indiquant notamment que le risque de potentiel conflit d'intérêt signalé par Morningstar « n'était pas avéré ». De plus, pour la banque, « ces éléments ne remettent aucunement en cause la liquidité et la performance des fonds de H20 ».

Allegro affiche une performance de 10,46% depuis le début de l'année (au 17 juin) et de 140,7% sur cinq ans. Dans un message envoyé le 18 juin aux distributeurs de ses fonds, le gestionnaire justifie sa stratégie. « En avril 2015, H2O AM a pris la décision stratégique de diversifier sa gamme de performance absolue (...) avec une exposition limitée à des titres de crédit principalement à des sociétés de crédit européennes », indique l'affilié de Natixis IM. « L'allocation maximale a été fixée entre 5% et 15% sur sept fonds Ucits (...) Les fonds H2O ont été en mesure de traiter ces obligations avec différentes contreparties en dépit des conditions de faible liquidité, et ce à diverses reprises », ajoute H2O.

« L'annonce de Morningstar pourrait accélérer les sorties de fonds de H2O », estime Farhad Moshiri d'AlpaValue. « Il reste à voir si cela affectera d'autres boutiques et, surtout, dans quelle mesure cela affectera le modèle multi-boutiques spécifique de Natixis », ajoute l'analyste.

Par ailleurs, des professionnels du secteur joints par L'Agefi estiment qu'il conviendrait de rapporter l'exposition à l'ensemble des positions du gérant, longues et courtes. H2O AM prend en effet aussi des positions vendeuses, dans une stratégie de "relative value".

A lire aussi