BNP Paribas Cardif se satisfait des débuts de son partenariat avec la Matmut

le 29/03/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Leur société commune Cardif IARD totalisait quelque 100.000 contrats à la fin 2018.

La présentation des résultats annuels de BNP Paribas Cardif, hier, a été l’occasion de dresser un premier bilan de son partenariat avec la Matmut dans l’assurance dommages. Historiquement positionnée sur l’assurance emprunteur et sur l’épargne, qui pèsent respectivement 13,5% et 77,7% de son chiffre d’affaires, la filiale d’assurance de BNP Paribas avait levé le voile en juillet dernier sur Cardif IARD (incendies, accidents et risques divers), qu'elle détient à 66% contre 34% pour la Matmut. La création de cette société commune vise à diversifier la filiale de la banque française vers l’assurance dommages. Une activité dont le chiffre d’affaires est ressorti à 781 millions d’euros en 2018, soit seulement 2,5% des primes globales de BNP Paribas Cardif.

Celles-ci ont au passage dépassé les 30 milliards d’euros pour la première fois l’an dernier, à 31,8 milliards, un montant en hausse de 9% sur un an à taux de change constants. Le bénéfice avant impôts est en revanche demeuré stable, à 1,5 milliard d’euros, affecté par la chute des marchés financiers au quatrième trimestre.​

Tripler les ventes
de Cardif IARD

Cardif IARD évolue «conformément à son plan de marche», a indiqué Renaud Dumora, directeur général de BNP Paribas Cardif, lors d’une conférence de presse. La société commune totalisait quelque 100.000 contrats à la fin 2018, dont environ 60% en assurance habitation et le solde en assurance automobile. Sur ces 100.000 contrats, «une petite partie» provient du transfert de contrats souscrits auprès d’Axa France, qui, avant la Matmut, était le partenaire de BNP Paribas Cardif dans l’assurance dommage des particuliers. «Par rapport à Axa, qui reste un concurrent et un ami, et par rapport aux clients, nous avons voulu que la transition s’effectue en douceur», explique le dirigeant.​​​

Cardif IARD, qui a également lancé une assurance scolaire et une assurance multirisques habitation pour les étudiants, ainsi qu’une assurance pour les deux-roues, commercialisera une assurance de protection juridique «dans quelques mois». 

Sur la base de ces premiers résultats, Cardif IARD maintient son objectif de porter le taux d’équipement des clients des réseaux France de BNP Paribas en assurances dommages à 12% en 2020, contre environ 8% aujourd’hui. L’ambition de tripler les ventes de Cardif IARD d’ici à 2020 est elle aussi réitérée.

Sur le même sujet

A lire aussi