Son litige fiscal relègue le redressement d’April au second plan

le 08/03/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Une provision fiscale de 15 millions d’euros a provoqué une chute de 28,8% du bénéfice net du courtier en 2018.

Pour la première fois depuis une trentaine d’années, Bruno [Rousset] n’est pas à nos côtés pour présenter les comptes annuels, cela marque un vrai tournant». Ce préambule à la présentation des résultats d’April, hier, aura été la seule allusion d’Emmanuel Morandini, directeur général du courtier...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi