UBS campe sur sa politique de dividende malgré son amende

le 22/02/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

UBS
(Bloomberg)

UBS s’efforce de rassurer la communauté financière, après sa condamnation à une amende de 3,7 milliards d’euros par la justice française pour démarchage bancaire illégal et blanchiment aggravé de fraude fiscale. « Nous n’avons pas l’intention de dévier de notre objectif de proposer un dividende de 0,70 franc suisse (0,62 euro) par action », au titre de l’exercice 2018, soit une augmentation de 8% par rapport à 2017, a déclaré Sergio Ermotti, directeur général d’UBS, lors d’une conférence téléphonique avec des analystes et des investisseurs, vendredi.

« Concernant les perspectives de rendement du capital au-delà de 2018, nous maintenons notre politique », a assuré Sergio Ermotti. A savoir une hausse de 5% à 9% du dividende chaque année et la distribution de tout capital excédentaire, essentiellement au moyen de rachats d’actions.

A Zurich, l'action UBS a fini en très légère hausse (0,20%)

Sur le même sujet

A lire aussi