Mazars projette de se renforcer aux Etats-Unis

le 18/02/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le cabinet d’audit n’exclut pas de procéder à des acquisitions outre-Atlantique.

Forte croissance aux Etats-Unis
Mazars est déjà établi à New York et à Chicago et veut se développer vers la côte Ouest, le Texas et la Floride.
(Crédit Fotolia.)

Après la Chine, l’Australie ou encore le Nigeria ces dernières années, Mazars concentrera son développement international sur le continent américain, au cours des prochains mois. «Notre prochain mouvement de croissance aura lieu aux Etats-Unis, où nous disposons d’une plate-forme sur la côte Est - à New York et Chicago -, que nous voulons élargir à la côte Ouest, au Texas et à la Floride dans les deux prochaines années, afin de servir nos clients internationaux», explique à L’Agefi Hervé Hélias, devenu en décembre président directeur général du cabinet d’audit et de conseil d’origine française, dont il était le directeur général avant que Philippe Castagnac ne quitte sa fonction de président du conseil de gérance pour devenir président d’honneur de Mazars.

Près de 80% du chiffre d’affaires
réalisé à l’international

Après la fusion avec le cabinet chinois ZhongShen ZhongHuan il y a trois ans, et le renforcement, l’an dernier, de sa présence en Australie et au Nigeria, sans oublier l’ajout de nouveaux marchés comme la Palestine, l’Arabie Saoudite et la Slovénie, l’international représente 80% environ du chiffre d’affaires de Mazars, ressorti à 1,6 milliard d’euros sur l’exercice clôturé le 31 août. Une activité en progression de 8,7% par rapport à l’exercice précédent, dont une croissance organique de l’ordre de 6% à 7%, dans la lignée de celle des cinq dernières années, et une croissance externe de 2%. En ce début 2019, «notre croissance organique ne ralentit pas, elle est même un peu supérieure au rythme de l’an dernier. Quant à la croissance externe, elle devrait rester en 2019 équivalente à celle de 2018, hors acquisitions aux Etats-Unis», indique Hervé Hélias. Pour qui la croissance externe outre-Atlantique n'est toutefois pas «la seule option possible».

Créé en 1945 par Robert Mazars, le cabinet a pris au cours des vingt dernières années une dimension européenne puis mondiale, se calquant sur l’évolution de ses clients, parmi lesquels figurent plusieurs groupes du CAC 40. Mazars se revendique aujourd’hui comme l’un des dix premiers cabinets d’audit mondiaux, aux côtés des «Big Four», en termes de chiffre d’affaires et d’effectifs, avec 23.000 collaborateurs. Un nombre qui doit être porté à 25.000 en 2020, pour un chiffre d’affaires de 2 milliards d’euros à cet horizon, selon le plan stratégique Next 20 mis en place en 2016. «Nous atteindrons ces objectifs», assure Hervé Hélias. «Nous actualiserons ce plan, pour aller jusqu’en 2024-2025», ajoute le dirigeant.

Sur le même sujet

A lire aussi