NordLB relance le débat sur les sauvetages bancaires en Europe

le 08/02/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les actionnaires publics de la banque ont rejeté une recapitalisation par des fonds privés et par les actuels créanciers. A charge pour eux de convaincre Bruxelles.

Dès le début de la crise financière, en 2007, l’Allemagne s’était distinguée en renflouant ses banques les plus fragiles, telle WestLB, via des structures de défaisance publiques. Entre 2008 et 2017, les injections nettes d’argent public dans le secteur financier y ont dépassé 22 milliards d...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi