Le Crédit Mutuel-CIC vise une croissance de ses revenus de 3% par an

le 13/11/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Daniel Baal, directeur général du Crédit Mutuel Alliance Fédérale
Daniel Baal, directeur général du Crédit Mutuel Alliance Fédérale
(Antoine Doyen)

Le Crédit Mutuel Alliance Fédérale (ex-groupe Crédit Mutuel-CM11) a dévoilé mardi son plan stratégique 2019-2023, baptisé « ensemble#nouveaumonde ». Ce dernier repose sur trois piliers : relation client, engagement des salariés et innovation technologique. Sur ce dernier point, le groupe prévoit notamment de consacrer 1,2 million de jours/hommes et d’investir 350 millions d’euros sur la période.

En termes d’objectifs chiffrés, le groupe table sur une croissance annuelle de ses revenus de 3%, et un coefficient d’exploitation inférieur à 60%. Le résultat net, qui a atteint 2,4 milliards d’euros en 2017, doit quant à lui franchir la barre des 4 milliards à horizon 2023. Le Crédit Mutuel Alliance Fédérale, dont le directeur général est Daniel Baal (photo), espère dégager une rentabilité sur actifs réglementaires de 1,5%, qui propulsera le ratio CET1 du groupe au-delà de 18%.

« Fin des gains de transformation, baisse durable des marges, alourdissements réglementaires, effacement des frontières de la banque face aux multinationales du numérique (GAFA, etc.) et aux néo-banques… la révolution digitale et les nouveaux comportements des consommateurs confrontent le secteur bancaire à des défis majeurs », explique un communiqué. Le plan stratégique ensemble#nouveaumonde est la réponse de Crédit Mutuel Alliance Fédérale à ces enjeux ».

Sur le même sujet

A lire aussi