La vague des fusions se poursuit dans la réassurance

le 02/11/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

RenaissanceRe a conclu un accord en vue de prendre le contrôle de Tokio Millenium Re, filiale de Tokio Marine, pour 1,5 milliard de dollars.

mouvement de concentration dans la réassurance
Le mouvement de concentration observable depuis janvier dans la réassurance s’étend maintenant aux acteurs de taille moyenne.
(Crédit Fotolia.)

La concentration visible depuis le début de l’année dans la réassurance s’étend aux acteurs de taille moyenne sur fond de pressions persistantes sur la rentabilité du secteur. Après les acquisitions emblématiques de Validus par AIG ou d’XL Group par Axa, RenaissanceRe (RenRe), basé aux Bermudes, a annoncé mercredi qu’il allait prendre le contrôle de Tokio Millenium Re (TMR), filiale de l’assureur nippon Tokio Marine, pour environ 1,5 milliard de dollars (1,3 milliard d’euros). Cette acquisition sera payée en numéraire à hauteur de 81% du montant total et en titres RenRe pour le solde, ce qui valorise la cible 1,02 fois la valeur comptable de ses actifs corporels.

Déjà approuvée à l’unanimité par les administrateurs des deux sociétés, l’opération, qui ne sera pas soumise à l’aval des actionnaires, sera normalement bouclée au premier semestre 2019. Elle devrait avoir un effet relutif immédiat sur la valeur comptable et le résultat opérationnel de l’acquéreur. Début octobre, ce dernier avait été incité par le fonds TimesSquare Capital Management, l’un de ses actionnaires, à examiner l’option d’une vente potentielle dans le cadre d’une revue stratégique de ses activités.

Cette acquisition «va élargir notre empreinte géographique ainsi que notre offre de produits et services destinés à nos clients et aux courtiers», a commenté Kevin O’Donnell, PDG de RenRe. Après avoir examiné le portefeuille d’activités de TMR, «nous avons constaté qu’il y avait une grande cohérence avec nos propres objectifs», a ajouté le dirigeant. En parallèle, RenRe a annoncé que l’assureur américain State Farm Mutual Automobile Insurance allait prendre une participation de 4,8% à son capital «en investissant 250 millions de dollars par le biais d’un placement privé», renforçant ainsi le partenariat existant entre les deux entreprises.

Etabli aux Bermudes en l’an 2000 lors de sa création, TMR a transféré son siège social en Suisse en 2013 et conservé une succursale dans l’archipel. Il est aussi présent au Royaume-Uni, en Australie et aux Etats-Unis. Pour Tokio Marine, ce désengagement est motivé par sa volonté de se concentrer sur son activité principale d’assureur, la contribution de la réassurance étant passée en dix ans de 50% à moins de 10% de ses résultats. Il fournira à RenRe une couverture de 500 millions de dollars destinée à protéger le niveau des provisions techniques de TMR jusqu’à la clôture de la transaction.

ZOOM
(Illustration L'Agefi.)

Sur le même sujet

A lire aussi