La Maif prépare une nouvelle organisation

le 31/07/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L'assureur va s'articuler autour de cinq directions pour mettre l'accent sur le BtoB et l'innovation, afin d'accompagner son futur plan 2019-2022.

La Maif, mutuelle d’assurance niortaise
La Maif se réorganise pour notamment mieux prendre en compte l’essor du digital.
(Photo Maif)

En pleine réflexion autour de son prochain plan stratégique, la Maif met son fonctionnement au diapason. La mutuelle niortaise s’apprête à se doter d’une nouvelle organisation, a appris L’Agefi, censée lui donner davantage d’agilité dans la mise en œuvre de ses projets et mieux prendre en compte l’essor du digital et des partenariats. Elle s’articulera autour de cinq directions, complétées par la direction financière et celle des «richesses humaines», contre six aujourd’hui (DAF et DRH inclus), toutes rattachées à Pascal Demurger, le directeur général.

Une nouvelle direction de la stratégie, de la marque et des offres sera ainsi créée. Nicolas Boudinet actuel secrétaire général du groupe, en aura la charge. Outre le secrétariat général, les affaires publiques, le marketing et la communication, ce nouveau pôle coiffera des entités dédiées au digital, à l’expérience client et à l’innovation.

Encore quelques ajustements

Autre pôle structurant de la nouvelle organisation, la direction BtoB, confiée à Jean-Marc Willmann, l’actuel directeur général adjoint (DGA) en charge des solutions et services d’assurance, entité appelée à disparaître. Le futur pôle englobera une équipe chargée des grands comptes, la direction des associations et des collectivités, et les partenariats avec d’autres structures, comme la filiale Altima, qui joue un rôle de laboratoire d’innovation pour la Maif.

Une troisième direction, celle de l’assurance de personnes, verra son champ élargi à l’analyse des données sociétaires, ce qui implique le pilotage de la data et de la tarification des contrats. Hélène N’Diaye, arrivée fin mai en provenance de Generali pour remplacer Thierry Couret, en sera responsable. Les deux dernières directions seront celles de la relation sociétaire et des solutions & systèmes informatiques, confiées comme aujourd’hui à Christine Mathé-Cathala et Nicolas Siegler. Elles devraient intégrer respectivement la direction technique assurances et des équipes de maîtrise d’ouvrage, aujourd’hui logées dans les solutions et services d’assurance.

La Maif n’a pas encore communiqué sur ces changements car «des ajustements restent à faire au sein des directions», indique-t-on à Niort. L’assureur prévoit de présenter à l’automne en interne les objectifs de son plan 2019-2022. Sur la période, la Maif espère une refonte de son système informatique pour 2021, et alléger les effectifs de son siège (2.000 équivalents temps plein) en ne remplaçant qu’un départ sur deux.

Sur le même sujet

A lire aussi