La CNCM précise les conditions de désaffiliation d’Arkéa

le 19/06/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

La CNCM précise les conditions de désaffiliation d’Arkéa
(rea)

A l’issue d’une réunion extraordinaire de son conseil d’administration, la Confédération Nationale du Crédit Mutuel (CNCM) a indiqué mardi que toute désaffiliation des caisses locales au groupe implique son agrément. Alors qu’Arkéa (fédérations de Bretagne et du Sud-Ouest) travaille à son indépendance, l’organe central du groupe mutualiste a en outre précisé qu’il attendait plusieurs mesures « relatives à la protection de la collectivité des sociétaires, clients et salariés, ainsi qu’au financement et à l’animation des territoires » pour se prononcer.

Au nombre de cinq, ces dernières ont notamment trait au « respect des engagements de liquidité et de solvabilité », à « la prise en charge de l’information et du transfert des clients voulant rester au Crédit Mutuel » et au « développement d’une marque et d’un logo ne créant ni confusion, ni parasitisme ». L’organe central entend par ailleurs récupérer une partie des 3,5 milliards d’euros de réserves accumulées par Arkéa au sein du groupe Crédit Mutuel, et se faire indemniser pour les dommages créés, « en particulier la nécessité de redéployer son réseau dans le Sud-Ouest et en Bretagne, rendue nécessaire par l’obligation de continuité territoriale ».

Sur le même sujet

A lire aussi