Les banques indiennes n’en ont pas fini avec les créances douteuses

le 30/05/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le régulateur les évalue 5,8 milliards d’euros au-dessus des estimations des établissements.

Les banques indiennes n’ont pas clos le chapitre de leurs créances douteuses. Celles supportées par les cinq plus grands établissements du pays (State Bank of India, Punjab National Bank, Bank of Baroda, Canara Bank et Bank of India), tous contrôlés par l’Etat, ont dépassé de 456,8 milliards de...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi