Natixis est porté par sa gestion d’actifs

le 07/11/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Laurent Mignon, directeur général de Natixis
Laurent Mignon, directeur général de Natixis
(rea)

Natixis a dégagé au troisième trimestre un bénéfice net part du groupe de 383 millions d'euros, en hausse de 29% par rapport à la même période de l'année précédente. Retraité des éléments exceptionnels, le bénéfice net atteint 411 millions d'euros, et progresse de 16% sur un an. Le produit net bancaire atteint 2,2 milliards d'euros, en hausse de 15% sur un an. Le ratio de solvabilité CET1 s'élève à 11,5% fin septembre, soit 0,2 point de plus qu'à fin juin.

Le pôle épargne, qui comprend la gestion d'actifs, l'assurance et la banque privée, a largement contribué à cette performance. Sur le trimestre, le produit net bancaire de l'asset management progresse de 18% à 716 millions. Les revenus du métier ont été «soutenus par une amélioration des marges en Europe comme aux Etats-Unis». La collecte nette a atteint 3 milliards sur la période, mais les encours ont reculé à 813 milliards en raison de la perte d'un mandat géré pour CNP de 23 milliards. Les revenus de l'assurance progressent, eux, de 12% à 174 millions.

Dans l'autre grand pôle du groupe, la banque de grande clientèle (BGC), le PNB recule de 5% à 787 millions d'euros, en raison d'un coup de frein dans les activités de marchés (-9%), aussi dans les métiers de taux que d'actions. Au deuxième trimestre, la filiale cotée de BPCE s'était distinguée dans ces métiers. Natixis présentera son nouveau plan stratégique 2018-2020 le 20 novembre.

Le groupe BPCE dans son ensemble, qui présentera son plan le 29 novembre, a dégagé pour sa part un résultat net de 835 millions d'euros, contre 922 millions il y a un an.

Sur le même sujet

A lire aussi