La consolidation du secteur bancaire européen se poursuit

le 24/10/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le nombre d’institutions de crédit a baissé de 25% entre 2008 et 2016, alors que près de 37.000 agences ont fermé leurs portes dans le même temps.

Rapport 2017 sur les structures financières en Europe présenté le 23 octobre 2017 par la BCE.
Rapport 2017 sur les structures financières en Europe présenté le 23 octobre 2017 par la BCE.
(Photo ECB.)

L’absence de grandes opérations de fusions et acquisitions dans le secteur bancaire européen n’empêche pas sa consolidation. Le nombre d’institutions de crédit, au niveau consolidé, a continué son déclin l'an dernier, passant de 2.379 en 2015 à 2.290 fin 2016, observe la Banque centrale européenne (BCE) dans son rapport annuel sur les structures financières en Europe. En 2008, elles étaient encore près de 3.000. La chute est encore plus spectaculaire en nombre d’agences fermées. Rien qu’en 2016, 6.939 agences ont baissé le rideau, portant le total de fermetures à 36.902 depuis 2008, dont la moitié en Espagne. Les disparités entre pays européens restent importantes, et montrent que les banques peuvent encore réduire leur empreinte physique dans de nombreux pays, notamment en Espagne, en France et en Italie (voir le tableau).

«Les développements depuis 2008 vont dans le sens d’une utilisation de plus en plus efficiente des ressources dans le secteur bancaire européen, même si cela ne se traduit pas encore par une baisse du ratio coûts/revenus dans les principaux pays en 2016», souligne la BCE. Les banques européennes moins nombreuses sont aussi mieux capitalisées, avec un ratio CET1 moyen de 15,4% contre 14,4% en 2015. Elles voient aussi leurs actifs croître, en progression de 0,5% sur un an, à 24.200 milliards d’euros.

Sur le même sujet

A lire aussi