L’ACPR prend une sanction exemplaire à l’encontre de BNP Paribas

le 06/06/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le superviseur a fait de la lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme une priorité, et le prouve avec une sanction de 10 millions d'euros.

L’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) l’avait répété le 29 mai lors de sa conférence annuelle : la lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme (LCB-FT) constitue une priorité. Comme pour illustrer le propos, le superviseur a rendu publique, quelques jours plus...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi