BNP Paribas construit un nouveau dispositif en Allemagne

le 13/04/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Commerzbank a décidé de mettre un terme à leur association, mais BNP Personal Finance apporte de nouvelles briques à l’édifice de sa maison mère.

Siège de BNP Paribas à Paris.
BNP Paribas disposera d’un dispositif quasiment complet outre-Rhin, sans réseau physique.
(Photo Bloomberg.)

Depuis le 1er avril, Commerz Finanz, la co-entreprise de BNP Personal Finance (50,1 %) et de Commerzbank (49,9 %), qui représente environ 5 % du marché du crédit à la consommation en Allemagne, est coupée en deux sur le plan organisationnel, dévoile Laurent David, membre du comité exécutif du groupe et responsable de BNP Personal Finance (PF) dans L’Agefi Hebdo à paraître ce jeudi 13 avril.

La banque allemande avait annoncé en février son intention de rompre ce partenariat hérité de Dresdner. Plutôt que d’appliquer la clause prévue au pacte d’actionnaires, ces derniers ont considéré leur portefeuille de quelque 6 milliards d’euros d’encours, réparti à parts égales entre les clients des agences de Commerzbank et ceux de BNP PF - en direct ou via des partenariats. En juillet dernier, ils ont convenu d’une scission. Courant août 2017, chacun disposera d’une entité juridique détenue à 100 %.

Egalement présent en Allemagne avec Von Essen Bank qui propose des prêts à la consommation et regroupements de crédits, de l’assurance de BNP Paribas Cardif et de l’épargne (avec 1,4 milliard d’euros de dépôts à vue et à terme), BNP PF va pouvoir se rapprocher de Consors Bank : la banque digitale de sa maison mère dans ce pays, développée en France sous la marque Hello bank! by BNP Paribas.

A moyen terme, BNP PF devrait intégrer la succursale de BNP Paribas en Allemagne, pour optimiser les ventes croisées, tout en maintenant la notion de portefeuilles de clients en propre.  La coentreprise montée avec PSA, pour le financement des véhicules Opel et Vauxhall, à l’issue du rachat de l’américain General Motors Financial en Europe par le constructeur, sera développée en parallèle. En Allemagne, celle-ci totalise 3,4 milliards d’euros d’encours.

BNP Paribas dispose ainsi d’un dispositif quasiment complet outre-Rhin, avec tous ses métiers, même si la banque n’y a pas de réseau physique.

Pour son développement à horizon 2020, le groupe compte par ailleurs sur sa branche de crédit à la consommation. Celle-ci devrait annoncer d’ici peu un accord en Europe du Nord. En juin, elle va installer une équipe aux Etats-Unis afin de proposer du crédit automobile avec Bank of the West. Et elle va devenir la banque digitale du français en République tchèque, cette fois sous la marque Hello bank ! by Cetelem.

Sur le même sujet

A lire aussi