MasterCard doit coopérer pour clore le rachat de VocaLink

le 05/01/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le groupe américain dispose d’une semaine pour rassurer l’autorité britannique de la concurrence sur le rachat du fournisseur de l’infrastructure nationale de paiements.

Présenté en juillet dernier comme un pied de nez au Brexit, le rachat de l’infrastructure de paiements VocaLink par l’américain MasterCard n’a finalement pas toutes les faveurs de l’autorité britannique de la concurrence. Hier, la Competition and Markets Authority a demandé aux deux entreprises...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi