Les assureurs défendent l’idée d’une nouvelle réserve prudentielle

le 15/12/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Craignant une remontée des taux, la profession propose la création d'une provision pour rendements futurs (PRF) qui servirait leur taux minimum garanti.

Après le vote définitif du Conseil constitutionnel le 8 décembre sur la loi Sapin 2, l’assurance vie ne sera plus comme avant. En cas de risques macroprudentiels, non seulement le Haut conseil de stabilité financière (HCSF) pourra en bloquer les rachats pour une durée de trois mois renouvelable,...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi