L’assurance reste trop timide face aux nouveaux risques

le 24/10/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les compagnies couvrent trop peu les risques informatiques et politiques, selon l’Amrae. Mais elles ont étendu leurs garanties face au risque terroriste.

Les événements naturels ne sont plus la première préoccupation des assureurs dommages. « La qualité de risque est désormais exceptionnelle », a déclaré vendredi Anne-Marie Fournier, vice-présidente de l'Association pour le management des risques et des assurances de l'entreprise (Amrae), qui...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi